النسخة العربية
  Vous êtes ici : Accueil » Mardi 22 Mai 2018
La Page des Actualités » Actualités Tchad » Politique
Filtrer par Région:

DISCOURS DU CHEF DE L’ETAT, A ELGENEINA ( 25 avril 2018)


-    Mon Cher Frère OUMAR HASSAN AHMAT AL-BACHIR, Président de la République Sœur du Soudan ;
-    Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
-    Messieurs les Gouverneurs des Régions frontalières
-    Officiers Généraux de la Force Mixte Tchad-Soudan ;
-    Messieurs les Chefs Traditionnels et Leaders Religieux ;
-    Distingués invités ;
-    Mes chers frères et sœurs.

Je voudrais, tout d’abord, au nom de ma délégation et en mon nom personnel, exprimer nos sincères remerciements et notre profonde gratitude à mon Frère le Président EL-BECHIR, à son gouvernement, et au peuple soudanais tout entier, pour l’accueil hautement fraternel et l’hospitalité exceptionnelle dont nous faisons l’objet depuis notre arrivée. 

Ma délégation et moi-même éprouvons un réel plaisir de nous nous retrouver parmi vous, à El-Gineina, pour la tenue de cette première Conférence sur la sécurité et le développement des régions frontalières. Je tiens à féliciter mon Frère le Président El-Béchir pour avoir pris l’initiative de cet heureux événement et pour le succès de son organisation.

La vaste mobilisation des populations frontalières de deux côtés et leur ferveur spontanée en cette occasion historique, traduisent avec éloquence la profondeur des liens de voisinage et de sang transcendant les frontières géographiques.
A cet égard, point n’est besoin de rappeler que les relations séculaires tissées par la géographie, l’histoire, la culture et les réalités sociologiques, entre nos deux pays et nos deux peuples, sont d’autant plus solides et interdépendantes que la sagesse politique ne nous laisse aucun autre choix que d’œuvrer nuit et jour à les renforcer davantage.

-    Distingués invités ;
-    Mes chers frères et sœurs.

La création d’une Force Mixte entre nos deux pays, les visites réciproques régulières, les échanges constants au plus haut niveau et la tenue de la présente conférence, associant toutes les couches sociales des populations frontalières, sont autant d’éléments tangibles d’un engagement fort et d’une volonté partagée d’inscrire les relations bilatérales dans une ère nouvelle tournée résolument vers l’avenir. 

Les discussions fructueuses de haut niveau, tenues durant deux jours, et les conclusions pertinentes auxquelles sont parvenus les participants à cette conférence, prouvent à suffisance notre volonté commune et notre détermination à trouver des solutions durables aux maux qui entravent la réalisation de nobles objectifs visés en termes de paix, de stabilité, de développement et de prospérité au profit de toutes les régions frontalières de nos deux pays.

Il me plaît de féliciter et remercier nos Ministres, nos Gouverneurs des régions concernées, nos Officiers généraux, nos Chefs traditionnels et religieux, ainsi que tous les experts, pour l’excellent travail abattu au cours de cette conférence.

Les recommandations formulées dans les différents domaines d’intérêt commun, permettront sans nul doute, de consolider les acquis récoltés grâce à la Force Mixte Tchad-Soudan, et de donner une nouvelle impulsion aux efforts conjoints pour développer un environnement plus favorable à la cohabitation pacifique et aux échanges à valeur ajoutée entre les communautés transfrontalières. Le salut et la prospérité de ces communautés ne sauraient être envisagés sans la paix et à la stabilité dans leurs régions respectives.

A cet égard, je tiens à rendre un vibrant hommage à nos vaillants soldats de la Force mixte qui, au prix d’énormes sacrifices, ont instauré et continuent de maintenir la paix et la quiétude à nos frontières communes.

De même, je me réjouis de la recommandation fort appropriée de la conférence visant à renforcer cette Force en la dotant des moyens conséquents, et à étendre son champs d’activités jusqu’aux confins des frontières centrafricaines. Le Tchad est disposé à faire un effort supplémentaire dans ce sens. C’est grâce à cette Force que les populations des régions frontalières savourent aujourd’hui les dividendes de la paix et de la sécurité comme en témoigne le retour progressif volontaire des réfugiés du Darfour installés au Tchad depuis plus de 12 ans. 

Nous lançons un appel à l’endroit de l’ensemble des populations frontalières, y compris les déplacés internes, à appuyer la Force Mixte dans sa noble mission, et œuvrer à promouvoir l’entente fraternelle et la cohabitation pacifique entre communautés pour le plus grand bien de leur paisible vie en commun et pour leur postérité. 
 
-    Distingués invités ;
-    Mes chers frères et sœurs.

La conférence a fait également d’importantes recommandations relatives au renforcement d’échanges économiques, commerciaux, éducatifs et culturels. Les défis du développement nous interpellent au même titre que ceux liés à la paix et à la sécurité. Nous devons nous mobiliser en conséquence pour les relever étant donné que notre engagement commun est total. 

Il ne nous reste qu’à faire prendre toutes les dispositions nécessaires pour traduire dans les faits toutes les recommandations et conclusions de la conférence. Pour ce faire, nous appelons à plus de diligence et d’interaction entre les différents services concernés de nos deux pays pour répondre aux aspirations légitimes des communautés des régions concernées.  

Le Tchad mettra tout en œuvre pour donner un nouvel élan fort à la coopération multiforme transfrontalière. Je suis convaincu que la même détermination anime mon Frère le Président EL-BECHIR. 

Dans cette optique, nous soulignons avec insistance, l’impérieuse nécessité de réaliser dans les meilleurs délais le projet de construction du tronçon de chemin de fer devant relier le Soudan à la frontière tchadienne. 

Ce projet qui nous tient particulièrement à cœur servira de vecteur de croissance à nos économies respectives, et contribuera au désenclavement du Tchad, au-delà des régions frontalières. 

A ce titre, nous devons renforcer le secteur du transport sous toutes ses formes, et accorder toutes les facilités à nos transporteurs pour circuler librement dans les deux sens en éliminant tous les obstacles non justifiés.

La libéralisation du secteur de transport combinée à la proposition de la conférence relative à la création des zones de libre échange de part et d’autre de la frontière, pourrait fortement booster les échanges économiques, et contribuer à réduire la pauvreté.

Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs.

Les fruits de la nouvelle approche de notre coopération à la frontière commune sont fort encourageants, et renforcent ma profonde conviction qu’il n’y a pas d’alternative à la voie que nous avions tracée pour bâtir la paix, la stabilité et le développement dans les régions frontalières. Par conséquent, nous n’avons qu’à utiliser tous les atouts et moyens à notre disposition pour gagner cette bataille pleine d’enjeux pour nos deux pays et nos deux peuples. 

Dans cette perspective, je forme le vœu ardent que les bases jetées à la faveur de cette rencontre historique d’El-Geneina, puissent prospérer au meilleur bénéfice de nos régions frontalières et de nos deux pays. 

Je vous remercie.

Publié le 01-05-2018 11:05 Par
.................................................................
Suivre la Télé en ligne
Ecoutez la Radio en ligne
Météo du Tchad
Météo Ndjamena p-8 i-1
42°
29°
Intervalles nuageux
Mercredi 43°  28° Dégagé
+info
Question du Jour
Que pensez vous de nos emissions ?
54.4%
26.2%
19.5%

Total votes: 149


 
 
ONRTV sur Facebook
Photo du Jour