النسخة العربية
  Vous êtes ici : Accueil » Jeudi 23 Novembre 2017
La Page des Actualités » Actualités Tchad » Politique
Filtrer par Région:

MOT DE SON EXCELLENCE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, A LA PRESENTATION DES VŒUX DE L’AID EL FITR AL MOUBARAK.


- Monsieur le Président du Conseil Supérieur des Affaires islamiques ; - Distingués membres du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques ; - Mes chers frères. Je voudrais vous témoigner toute ma reconnaissance pour les vœux forts et pleins de signification que vous avez formulés à mon endroit, à l’endroit de ma modeste famille ainsi qu’à la République tout entière. J’avoue que ces vœux me touchent au plus profond de mon coeur. La paix, la santé, l’accomplissement de soi et le bonheur sont assurément les prières les plus ardentes de tous nos compatriotes. Mes chers frères Oulémas, Je mesure parfaitement le degré de votre investissement dans la construction de la cohésion nationale et l’ancrage de la paix. A travers vos prêches et sermons, vous avez contribué de manière déterminante à la culture de la tolérance, du dialogue et du vivre ensemble. Aujourd’hui, notre pays administre au monde entier le parfait exemple de la cohabitation pacifique et harmonieuse entre les différentes confessions religieuses. Nous devons nous réjouir de cette union fraternelle entre les filles et fils du pays et affirmer notre légitime fierté pour la permanence et la constance du dialogue interreligieux. Cette harmonie doit naturellement être renforcée car rien n’est définitivement acquis. C’est pourquoi, j’invite les leaders de toutes les confessions religieuses à maintenir cet élan et à poursuivre sans relâche cette importante œuvre de salut national avec toute la sagesse, la lucidité et la pédagogie qui sont leurs premières marques. Mes chers frères Oulémas, Ce moment me paraît opportun pour relever un fait dont on parle peu dans l’espace public mais qui pourrait prendre demain des proportions inquiétantes si l’on y prend garde. Vous vous interrogez certainement mais je fais bel et bien allusion à cette querelle de doctrine entre certains courants de l’islam. Ces derniers temps, cette querelle se fait de plus en plus vive et virulente. Certaines personnes se livrent à coeur joie à cette polémique stérile de nature à semer la division et la haine entre les musulmans. Aussi, voudrais-je, attirer l’attention du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques sur le caractère suicidaire et dangereux de cette forme de prosélytisme. Cette pratique qui porte les germes de l’extrémisme religieux doit être combattue de manière forte et vigoureuse car l’islam est une religion de paix, de salut, de tolérance et d’amour. Il n’y a aucune place pour ceux qui veulent instrumentaliser la religion à des fins divisionnistes et mercantiles. J’insiste pour que le Conseil supérieur des affaires islamiques prenne toutes ses responsabilités et nous faire l’économie d’une fracture sociale fondée sur l’appartenance à telle ou telle confrérie. Je réitère ma détermination à combattre sans merci tout individu, groupe d’individus ou organisation qui chercherait à mettre à mal la paix et la stabilité dans notre pays au nom de la religion ou pour assouvir des agendas cachés. Mes chers frères, Comme vous le savez, notre pays est en proie à une rude conjoncture économique et financière. Nous nous battons pour sortir de cette situation difficile en usant de nos propres moyens et de nos propres actions. Les efforts que nous déployons vont produire progressivement leurs effets et je suis convaincu que cette conjoncture appartiendra, inchallah, bientôt au passé. Tout dépendra, cependant, de notre capacité de résilience et de notre volonté commune de mener à terme les reformes nécessaires qui sont dictées par la conjoncture. Je ne crois pas que notre salut vienne des forces extérieures. C’est pourquoi, je voudrais réitérer mon appel à plus de patriotisme et d’action citoyenne. Nous devrions privilégier des valeurs cardinales telles que l’amour de la patrie, le respect de la chose publique et le travail bien fait. Sur ce terrain, la contribution et le concours de l’ensemble des dignitaires religieux sont fortement sollicités. Mes chers frères, Avant de clore mon propos, je voudrais saluer les mesures qui ont été prises pour sécuriser les lieux publics et surtout les mosquées durant cette fête. Ces mesures de sécurité doivent se pérenniser et la vigilance doit toujours être de mise. La menace terroriste est certes contenue mais elle n’est pas totalement maitrisée. Ces illuminés qui usent des méthodes sataniques peuvent profiter d’une inattention ou d’un relâchement de contrôle pour se livrer à leurs activités criminelles et barbares comme le prouve la dernière tentative d’attentat dans le lieu saint de l’islam. Je condamne avec force ce plan macabre orchestré pendant ce mois saint. Et je réaffirme notre engagement à soutenir sans faille l’Arabie Saoudite dans sa lutte contre le terrorisme international. Il importe donc de ne pas baisser la garde et de poursuivre le travail de sensibilisation des citoyens sur le danger du terrorisme et du radicalisme violent. Bonne fête à tous les tchadiens de l’intérieur, ceux de la diaspora et à toute la communauté musulmane d’Afrique et du reste du monde. Puisse le Bon Dieu nous combler de Sa grâce, de Sa bénédiction et de Sa félicité. Je vous remercie.

Publié le 27-06-2017 12:06 Par
.................................................................
Suivre la Télé en ligne
Ecoutez la Radio en ligne
Météo du Tchad
Météo p-8 i-1
34°
19°
Intervalles nuageux
Vendredi 33°  18° Intervalles nuageux
+info
Question du Jour
Que pensez vous de nos emissions ?
54.4%
26.2%
19.5%

Total votes: 149


 
 
ONRTV sur Facebook
Photo du Jour